Marion Berrin                                                                        New Work, Portraits, Personal Projects,
                                                                                                                                                      Contact                                                   


Chez Charles Tassin 

AD Magazine

 


“ Si Orvilliers n’a jamais abrité de célèbre idylle ni servi de décor à une œuvre majeure de la littérature française, il y règne néanmoins une atmosphère à la Renoir ou à la Maupassant. C’est un lieu où le vacarme de la ville semble bien plus lointain que la distance qui ne les sépare en réalité. Et c’est très certainement pour cette raison que les Parisiens ont fait de cette latitude un lieu de villégiature privilégié pour des parenthèses aussi vertes qu’enchantées. “


                           Texte de Sophie Pinet
                                                                                                                                            
                        
               

 


                   







                                        Next ︎